Oui, Augustin est un ado autiste heureux, heureux d'apprendre à la maison, d'avoir le droit de donner son avis, de pouvoir faire des choix, d'avoir une vie sociale qui lui convient...

Quelques exemples de son bonheur :

Le tir à l'arc

Depuis le mois de septembre, Augustin pratique ce sport en milieu ordinaire, grâce à la MJC de la ville voisine. Son Papa l'accompagne. L'ambiance est super sympa, très calme, très disciplinée, mais très chaleureuse. Les animateurs sont nombreux, attentifs et n'hésitent pas à expliquer et montrer aussi souvent que nécessaire pour que chaque tireur progresse. Augustin aime tellement ce sport qu'il n'a pas hésité lorsque son Papa lui a proposé de rester au cours suivant. Maintenant, ils participent donc à deux cours, soit 3 heures de tir à l'arc d'affilée. Le top du top, c'est qu'Augustin s'est fait des copains avec qui il discute bien et qui l'apprécient. Ces relations sociales sont bien plus enrichissantes que celles qu'il avait au collège.

J'ai eu l'occasion d'aller le voir, et je peux dire que pour cette activité très cadrée, son handicap ne se voit pas du tout.

Le cinéma

Depuis la rentrée, nous allons très souvent au cinéma (merci à Böse et au casque quiet comfort 15). Augustin participe au choix des films. Après chaque séance, il donne son avis. Il n'accède pas toujours à toutes les subtilités de certaines scènes, mais globalement il arrive à comprendre les histoires et il apprécie ces sorties. Il est même demandeur et nous propose certains films auxquels nous n'avions pas forcément pensé. Pour faire son choix, il regarde les bandes annonces sur internet, puis cherche les horaires des séances sur les sites des cinémas de notre secteur. Il choisit essentiellement des comédies, ainsi que des biographies ou des films historiques mais jamais de dessins animés ("c'est pour les petits").C'est d'autant plus étonnant qu'il regarde très peu de films à la télévision préférant souvent aller lire dans sa chambre, ou regarder un documentaire ou un bétisier du sport sur l'Ipad.

Anglais

Augustin ne suit plus les cours d'anglais du CNED depuis l'an passé. Il les trouvait trop peu intéressants. Il utilise ses cours de maths de Singapour, qui lui permettent de lire quotidiennement en anglais. Il est aussi abonné à My Weekly, petit journal qu'il reçoit avec son abonnement à l'Eco (éditions Playbac). Sur l'Ipad, il utilise les cours gratuits Duolingo. Du coup, toute la famille fait de même. Dernièrement, il nous a demandé de l'abonner à une application lui permettant de regarder des courses de Nascar (courses américaines). Il écoute tous les commentaires et les comprend de mieux en mieux.

Apprendre l'anglais par plaisir et non par obligation, c'est nettement plus motivant et plus efficace que les cours obligatoires.

Activités scolaires

Chaque jour de la semaine, Augustin se rend dans la salle de classe aux horaires qui lui conviennent. S'il suit le programme que je lui propose, il apprécie de travailler en grande partie en autonomie. Le fait de voir que ses parents vont aussi dans cette salle pour étudier certaines matières ou pour lire dans le coin bibliothèque, lui montre qu'il est important d'apprendre à tout âge. Lorsque certains sujets particuliers l'intéressent, il cherche des infos supplémentaires dans nos livres et notre matériel. Sa curiosité se développe et sa culture générale s'enrichit.

Là encore, le fait de choisir à quels moments il va en classe est bien plus efficace qu'une longue journée scolaire de plusieurs heures d'affilée.

 

Il y aurait encore beaucoup d'autres exemples . Augustin est un ado autiste qui accepte son handicap, qui aime apprendre et qui est heureux de vivre.

Je suis surprise de voir à quel point le fait de ne plus suivre le programme scolaire officiel, lui permet de s'épanouir beaucoup plus.