La première séquence de maths du CNED était consacrée à la géométrie, et en particulier aux triangles (j'en ai déjà parlé ici).

Voici ce que nous avons fait pour comprendre les notions de hauteur du triangle, hauteur issue d'un sommet, relative au côté opposé.

DSC06047

Un fil à plomb, partant d'un sommet du triangle, et coupant en angle droit le côté opposé : et voilà ces premières notions comprises.

Ensuite, on apprend que les triangles ont trois hauteurs possibles. Une hauteur par sommet.

DSC06045

On vérifie donc avec le même matériel, on plaçant le fil à plomb au niveau d'un autre sommet.

Puis on découvre dans le cours qu'il faut parfois prolonger un côté pour trouver la hauteur. Là encore, nos barres de géométrie et notre fil à plomb vont servir.

DSC06050

En partant de cet angle, on n'arrive pas à obtenir un angle droit avec le fil à plomb et le côté opposé à l'angle.

DSC06052

Sur la photo, cela ne rend pas bien, mais en réalité, Augustin a pu constater qu'en allongeant le côté vert (morceau couleur bois), on pouvait obtenir un angle droit avec le fil à plomb.

DSC06054 

Là encore, nous cherchons les trois hauteurs de ce triangle. Augustin a bien compris pourquoi il faut allonger certains côtés pour tracer la hauteur qui leur est relative.

Comme nous avons systématiquement commenté en disant "voici la hauteur issue du sommet (ici C), relative au côté (ici AB)", il a aussi retenu ces termes.

Son esprit est marqué par ces manipulations, et il ne se trompe plus.

Là encore, il m'a dit "ça, c'est une chose qu'on ne peut pas faire en classe ! J'ai de la chance de faire les maths à la maison !"