Le programme de sixième contient beaucoup de géométrie.

Nous révisons en comparant les définitions du livre et celles des fiches Montessori.

DSC02453Voici un exemple de définition et d'illustration.

En pédagogie Montessori, on étudie un seul concept à la fois.

Avant cette leçon, il faut présenter le point, puis la ligne, puis enfin la ligne droite et la ligne courbe.

DSC02451L'enfant dispose de fiches illustrées mais non renseignées, ainsi que de fiches de définitions à trous. Il doit les compléter avec des étiquettes comportant le nom de la notion à apprendre.

Vous voyez ici l'exemple concernant la notion d'origine des demi-droites.

C'est assez simple et cela s'apparente à des exercices de tri.Toujours le principe d'une notion à la fois, et de la manipulation pour favoriser la concentration et donc la mémorisation.

DSC02452Autre exemple, les droites sécantes.

On explique la leçon en montrant les fiches complétées.

Lorsque l'enfant pense avoir compris, il utilise seul les fiches non renseignées et cherche l'étiquette correspondante.

Il vérifie seul sa réponse. Il n'y a pas de jugement de l'adulte, si ce n'est pour féliciter l'enfant.

En pédagogie Montessori, si l'enfant ne sait pas, il doit regarder la réponse. C'est une façon d'apprendre, sans être en échec. Regarder n'est pas tricher.

Lorsque l'enfant sait, il ne regarde que pour avoir le plaisir de constater ces connaissances.